lundi 27 octobre 2014

Barrage de Sivens : l'emplacement



Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore l'emplacement du barrage de Sivens, ce dessin montre sa position actuelle. Pour sa position future, c'est ici (du moins s'il est un jour construit).

S'exprimer à nouveau
J'ai longtemps hésité avant de m'exprimer _à nouveau_ sur ce sujet. Au début de cette contestation, il y a un an, j'imaginais une nouvelle action de José pour dorer son image de marque... Je m'aperçois que c'est bien plus que cela. Voir l'article dessin du 10 octobre 2013.

Violence de part et d'autre
Il n'est pas question ici de prendre part pour les uns ou pour les autres. Comment le faire d'ailleurs? D'un côté l'état semble inflexible, de l'autre un mouvement historiquement pacifique use de la violence... Les rues de Gaillac et Albi ne semblent plus sûres, il y a un mort parmi les manifestants. En gros, la situation dérape grave.

Voici un résumé de ma perception de ces tristes événements: un mort (désolé jeune homme si tu n'étais pas chrétien, ce n'est pas un manque de respect, c'est pour que le dessin soit compréhensible du plus grand nombre_ repose en paix), des loubards soit-disant écolos, des vrais écolos avec la barbe et tout, une jeune fille seins nus qui rappelle que dans "peace and love" il y a aussi "love", des combats de rue, des policiers très énervés, un conseil général saccagé.

Et puis l'image de cette plante dont le pot a été renversé par les uns et les autres. Tout un symbole.

Des appels au calme
Puisse-t-on les entendre. Lire celui de Delphine Batho publié ce jour par La dépèche.
Le suivi journalistique (ils ont chargé, eux aussi) des événements par l'hebdomadaire Le Tarn Libre est disponible en suivant ce lien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire