Journée des droits de la femme II


Et si on commençait par le droit d'être aimée, sans porter un fichu voile, hein?

Commentaires