Advisor



Il semble que ce genre de cas soit minoritaire. En effet, la globalité des avis déposés sur internet seraient honnêtes; mais surtout, ces avis sont jugés dignes de confiance par les internautes (75% selon Frédéric Mazzela, voir ci-dessous).

Comment garantir la fiabilité des avis? Il se trouve qu'internet peut vérifier s'il y a eu transaction financière entre les parties. Si une personne émet un avis sans avoir consommé, cet avis sera automatiquement rejeté. Ce dispositif n'exclu donc pas les cas de ceux qui ont effectivement consommé et qui mentiraient... sauf que des "profils confiance" rattachés aux personnes elles-mêmes son en train de se généraliser, crédibilisant _ou pas_ les avis déposés. A suivre...

Visionnez la conférence TEDx "La confiance, moteur de partage" de Frédéric Mazzela, fondateur de Blablacar.

Voir aussi cette vidéo qui vaut le détour: un restaurant n°1 à Londres... qui n'a jamais existé! (du moins si ce n'est pas ça le fake).

ah et je n'ai rien contre Gingamp, c'est le premier nom de ville qui m'est passé par la tête. Sûrement parce que je l'apprécie...

Commentaires